Monuments classés

< Précédent

Pointe-à-Pitre comporte 6 monuments classés sur son territoire :

1.Pavillon de la ville (ancien presbytère), angle des rues Bébian/Alexandre Isaac/Ruillier.
Classé – Arrêté du 31/03/1992Le presbytère avec l’enclos, le muret et les grilles.
Propriété de la ville.
📰Notice Ministère de la Culture

Ce monument est reconstruit à l’emplacement d’un ancien presbytère (construit en 1807) suite au tremblement de terre de 1843.
En 1889, la galerie donnant sur trois côté est ajoutée.
L’édifice est entièrement restauré en 2006.
Construit à l’origine en bois du Nord (Amérique du Nord), il a été remplacé par le moabi, essence de bois plus résistante, lors de sa rénovation.
🎯Localisation


2.Marché central couvert (appelé aussi marché aux épices) et la fontaine, place du marché.
Classé – Arrêté du 31/09/1992Le marché et la fontaine.
Propriété de la ville.
📰Notice Ministère de la Culture

Edifié sur l’emplacement d’un ancien marché détruit lors de l’incendie de 1871, cette halle est conçue en 1872 par l’entreprise Joly et Compagnie d’Argenteuil d’inspiration des grandes halles métalliques à la mode suite aux expositions universelles de 1855 et 1867 en Europe.
Les travaux sont achevés fin 1873 avec l’ajout d’une fontaine réalisée par Mathurin Moreaux, travaillant pour les fonderies du Val d’Oise.
La fontaine porte le nom du gouverneur Couturier ayant participé avec le maire de la ville, Alcide Léger, à l’inauguration du marché et de la fontaine le 17 janvier 1874.
Cette fontaine marque l’arrivée de l’eau potable à Pointe-à-Pitre, notamment grâce à l’installation du plusieurs bornes-fontaines dans l’ensemble de la ville.
🎯Localisation


3.Musée Saint-John Perse (maison Souque-Pagès), 9 rue de Nozières. Classé – Arrêté du 02/03/1979Les façades et la toiture.
Propriété de la ville.
📰Notice Ministère de la Culture

Le terrain acquis en 1872 par Ernest Souques, après l’incendie de 1871, a permis l’édification de cette maison après unification de plusieurs parcelles.
Richement décorée, la maison est construite en fer et en briques. Malgré le statut de maison des directeurs de l’Usine Darboussier, la villa ne possède pas d’écurie et les voitures sont garées directement dans l’enceinte de l’Usine.
🎯Localisation


4.Médiathèque (ancien hôtel de ville), 21 rue Achille René-Boisneuf. Classée – Arrêté du 21/01/1987Ensemble de l’édifice.
Propriété de la ville.
📰Notice Ministère de la Culture

Construit par l’entrepreneur Anatole Arsonneau à partir de 1882 sur un terrain acquis par la ville dix ans plus tôt, l’ancien hôtel de ville est achevé en 1885.
Le rez-de-chaussée se compose de murs en maçonnerie tandis que l’étage, richement décoré, est lui en bois.
L’intérieur du monument n’est pas en reste et possède un double escalier.
Les boiseries sont finement travaillées et le balcon courant sur toute la façade offre un point de vue sur la rue Achille René Boisneuf.
🎯Localisation


4.Externat Saint-Joseph-de-Cluny, rue François Arago.
Classé – Arrêté du 05/05/1988 L’ensemble des bâtiments et la chapelle les reliant, les murs côté rues et le sol des cours.
Propriété de l’association diocésaine.
📰Notice Ministère de la Culture

Construit sur une parcelle acquise par les religieuse de Saint-Joseph-de-Cluny en 1858, le bâtiment qui doit regrouper école primaire et secondaire est achevé en 1860. Le bâtiment en forme de « H » est en réalité composé de deux immeubles en brique, joints par la chapelle édifiée en bois. Le sol de la cour d’honneur est pavée de carreaux en terre cuite. Sur l’entrée à droite se trouve une cour couverte par une structure habillée de bois.
Une arrière-cour munie d’un bassin se situe au milieu des bâtiments, au delà de la chapelle.
🎯Localisation


6.Eglise (ou co-cathédrale) Saint-Pierre et Saint-Paul, place Gourbeyre.
Classée – Arrêté du 28/12/1978La totalité de l’église.
Propriété de la ville.
📰Notices Ministère de la Culture

Cette 5eme église vient succéder à la 4eme construite au même endroit en 1807 détruite lors du tremblement de terre de 1843.
Cette nouvelle église est édifiée quelques années plus tard pour être inaugurée le 6 juillet 1853. Mais le noyau en bois des colonnes pourrit et l’église est fermée en 1867. En 1870, la structure actuelle est commandée à l’entreprise Joly et Compagnie d’Argenteuil. Elle est réceptionnée et assemblée en 1872. Le clocher métallique, conçu par la même entreprise, est lui installé en 1876.
En 1897, lors d’un tremblement de terre, les quatre statues se trouvant à l’emplacement des deux ailerons au dessus de la façade sont descendus dans la même disposition mais au sol, de chaque côté des portes latérales.
En 2021, l’église Saint-Pierre et Saint-Paul a été sélectionnée par la Fondation du Patrimoine
🎯Localisation

< Précédent

Voir les monuments sur la carte